La mérule pleureuse

Analyses en laboratoire pour déceler la présence de champignon macroscopique lignivore

La mérule pleureuse

Il s’agit d’un champignon macroscopique lignivore (Serpula lacrymans) qui se nourrit de lignine, l’un des principaux composants du bois. Le bois est ainsi décomposé et perd ses propriétés structurantes, ce qui en résulte de la pourriture cubique. Ce type de champignon est très destructeur et lorsqu’il s’étend, son mycélium peut traverser plusieurs structures afin de pouvoir transporter l’eau, notamment la maçonnerie. C’est pourquoi la mérule est appelée « le cancer des bâtiments ».

Quelles sont les conditions de croissance de la mérule?

Plusieurs conditions doivent être réunies pour permettre la croissance de la mérule, notamment :

  • La présence d’eau ou d’humidité dans des matériaux tels que le bois (humidité aussi faible que de 20 à 25%), le carton, le papier, etc.;
  • Une faible luminosité ou une luminosité absente;
  • Une ventilation insuffisante ou absente;
  • Une température de croissance idéale de 20 °C (ou entre 5 et 26 °C);
  • Un manque d’entretien

Où retrouve-t-on la mérule?

Le développement de la mérule est favorisé dans les endroits suivants :

  • Les vides sanitaires;
  • Les bâtiments affectés par des infiltrations d’eau;
  • Les bâtiments/sous-sol inoccupés ou mal entretenus;

Autres champignons macroscopiques causant la pourriture cubique

D’autres types de champignons peuvent causer la pourriture cubique, tels que la mérule sauvage (Serpula himantioïdes), le coniophore des caves (Coniophora puteana), le polypore des caves (Donkioporia expansa). Ceux-ci sont également destructeurs et peuvent être trouvés dans les bâtiments. C’est pourquoi une analyse est requise, puisque les précautions et les travaux seront adaptés selon le type de champignon qui affecte le bâtiment.

Quand demander une analyse ?

Lorsque des champignons macroscopiques sont retrouvés à l’intérieur du bâtiment, il est primordial d’en effectuer l’analyse afin de prévoir les travaux de décontamination appropriés. En effet, certains champignons tels que la mérule pleureuse requièrent des précautions particulières pour être éliminés convenablement, et pour s’assurer que le champignon ne refera pas surface après les travaux.

N’hésitez pas à contacter votre laboratoire d’analyses si vous avez un doute par rapport à un champignon retrouvé dans un bâtiment, nous pourrons mieux vous guider quant à la marche à suivre.

Analyse de la mérule et autres champignons lignivores

La méthode la plus efficace pour identifier la mérule est l’analyse PCR (réaction de polymérisation en chaîne), qui est une analyse moléculaire. Ce type d’analyse est précise et un résultat rapide peut être obtenu.

Des analyses PCR pour certains types de champignons peuvent être faites au besoin, contactez le laboratoire Verdict pour toutes demandes.

LABORATOIRES ET PERSONNEL CERTIFIÉS

Pour l’analyse de tous types d’échantillons d’air ou de matériaux, contactez Verdict.